Art contemporain
Advertisement
Fichier:Disambig colour.svg Pour les articles homonymes, voir Novarina.

Virgile Novarina, né en 1976, ancien élève de l'ENSTA, est un artiste français qui explore le sommeil profond par des écrits, dessins, photos et vidéos.

Dans une lettre à Sarane Alexandrian (Supérieur Inconnu, nouvelle série n°1), il explique comment, longtemps après avoir pris l'habitude de noter ses rêves et de se souvenir toujours plus précisément de ceux-ci, lui sont venus, en 1999, ses premiers Ecrits et dessins de nuit, ces « autres visions nocturnes, plus furtives, plus fugitives que les rêves ». Un peu plus loin il décrit le processus : « Plusieurs fois par nuit je prends subitement conscience que je vois des formes et des couleurs et que j'entends des sons et des mots, je saisis impulsivement mon stylo, je dessine ce que j'ai vu, j'écris ce que j'ai entendu, dans le noir. Puis je retombe immédiatement dans le sommeil, en ayant déjà totalement oublié ce que je viens d'attraper. Je me réveille le matin sans aucun souvenir de ce qu'il s'est passé pendant la nuit, et je trouve des feuilles éparpillées au pied de mon lit, un peu comme si quelqu'un d'autre les avait posées là pendant mon sommeil. Le jour, je les déchiffre, les redessine, les réécris sans changer aucun mot ni faire aucun tri. »

Il ajoute n'avoir pas même le temps d'allumer la lumière, que leur fuite est trop rapide et qu'il ne cesse ensuite d'oublier ces phrases pourtant déchiffrées par lui, durant la journée, et recopiées, ou relues. Il n'y a de sa part d'autre activité consciente qu'une préparation, une gymnastique, une mise en condition qui permette aux phrases et aux images nocturnes de survenir. « Jamais je n'ai décidé d'écrire ni de dessiner la nuit » écrit-il.

Comme l'écrit Pierre Pachet dans une préface qu'il lui consacre, sa pratique est celle d'un enregistrement. D'autres poètes avant lui ont exploré les marges de l'inconscient poétique et la puissance suggestives des rêves. Mais il s'agissait de poètes, et il s'agissait de rêves. Virgile Novarina a exploré le sommeil, il y a trouvé quelque chose qui n'était pas du rêve, quelque chose de presque insaisissable et c'est cela qu'il veut saisir, qu'il veut enregistrer, dont il veut garder une trace.

Sa démarche au départ tient moins de la recherche poétique que de l'exploration, et le résultat est d'abord la mise en évidence d'un phénomène physiologique. Cela aurait pu n'être que cela, c'eût été déjà quelque chose, au moins de l'ordre du témoignage scientifique. Mais ni l'anecdote, ni l'étanchement d'un savoir nouveau n'épuisent la fascination qu'exerce, sur ceux qui le lisent, ce qu'il ramène de ses expéditions nocturnes.

Bibliographie[]

  • Ecrits et dessins de nuit, Angle Art Contemporain, 2003
  • Ecrits et dessins de nuit, Avant Garde, 2003
  • Ecrits et dessins de nuit, Michel Archimbaud/Ragage, 2004 (ISBN 2-915460-04-3)
  • Good Luck for the Rest of the Night again, avec Franck André Jamme, Préau des collines, 2004 (ISBN 2-914945-65-5)
  • De la Distraction, avec Franck André Jamme, Virgile/Ulysse fin de siècle, 2005 (ISBN 290800769X)
  • L'Aile a dit une chose. C'est vachement important. Ragage, 2006 (ISBN 2915460299)

Expositions (sélection)[]

  • "Ecrits et dessins de nuit", Angle Art Contemporain, Saint-Paul-Trois-Châteaux, 2003
  • "Collection Franck André Jamme", Calligramme, Cahors, 2005
  • "De la Distraction", galerie La Hune Brenner, Paris,2005
  • "Formalité", La Générale, Paris (performance En somme), 2006
  • "At the beginning we paired two parents", Chicago (États-Unis), Ragdale Foundation, 2007
  • "Trois Poètes peintres", galerie Porte 34, avec Jean-Michel Maulpoix et Luis Mizon, Saint Barthélémy (Antilles), 2007
  • "Pourquoi wäre es ?", institut Français de Brême (Allemagne), 2007
  • "Der Schläfer", galerie KraskaAckstein, Brême (Allemagne), 2007

Liens externes[]

Advertisement