Art contemporain
Advertisement
Erreur dans {{ébauche}} : le thème « peintre » n’est pas défini.
Erreur dans {{ébauche}} : le thème « graveur » n’est pas défini.
Erreur dans {{ébauche}} : le thème « sculpteur français » n’est pas défini.
Erreur dans {{ébauche}} : le thème « art contemporain » n’est pas défini.

[[Catégorie:Wikipédia:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres peintre]][[Catégorie:Wikipédia:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres graveur]][[Catégorie:Wikipédia:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres sculpteur français]][[Catégorie:Wikipédia:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres art contemporain]]

Pierre-Yves Trémois
Pierre-Yves Trémois

Naissance {{{date_de_naissance}}}

Pierre-Yves Trémois, né le 8 janvier 1921[1] à Paris, est un dessinateur, peintre, graveur et sculpteur français. Il est membre de l'Institut.

Biographie[]

...

L'homme et l’œuvre[]

L'art de Trémois est avant tout fondé sur le trait, avec une certaine part d'érotisme.

Il a notamment créé :

  • Des œuvres graphiques : peintures, gravures, dessins, où la ligne domine.
  • Des « Grands Livres illustrés » avec pour auteurs Montherlant, Jean Rostand, Fellini, Tournier, Claudel, Giono, Nietzsche… édités par Gallimard, Flammarion, Laffont, J. Foret, Lefebvre…
  • Des sculptures en bronze poli et bronze patiné, représentant des animaux et des humains.
  • Des céramiques gravées dans l'argile et émaillées.
  • Des objets et bijoux en or gravé.

Parcours[]

  • École nationale supérieure des beaux-arts de Paris
  • Premier Grand Prix de Rome de peinture, 1943
  • Membre de l’Académie florentine de l'art du dessin, 1963
  • Membre du Comité national du livre contemporain, 1965
  • Membre du Comité national de la gravure française
  • Membre de l'Académie royale flamande des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, 1971
  • Membre de l’Académie des beaux-arts (Institut de France), élu au fauteuil Paul Lemagny, dans la section de gravure, en 1978. Il est doyen d'élection (depuis 2012) et doyen d'âge (depuis le 25 mars 2014) de l'Académie.

« Grands livres illustrés »[]

  • Paul Vialar, La Grande Meute, 1945
  • Stéphane Mallarmé, L’Après-midi d’un faune, 1948
  • Paul Claudel, L’Annonce faite à Marie, 1950
  • Henry de Montherlant, Pasiphae, 1953
  • Marcel Jouhandeau, Endymion, 1953
  • Jean de La Fontaine, Adonis, 1955, préface de Paul Valéry
  • Oppian, Cynégétique, 1955, préface de Marguerite Yourcenar
  • Jean Rostand, Le Bestiaire d’amour, 1958. En marge de cette édition, Trémois réalisa 100 monotypes grand format (peintures à l’encre d’imprimerie, pressées dans les ateliers Lacourière-Frélaut)
  • Henry de Montherlant, Le Cardinal d’Espagne, 1960
  • L’Apocalypse de Saint-Jean, 1961. Livre en participation avec Bernard Buffet, Salvador Dalí, Léonor Fini, Foujita, Georges Mathieu et Zadkine
  • Ovide, L’Art d’aimer, 1962
  • André Suarès, Sienne, 1963
  • La Fontaine, Cent Fables, Sélection du Reader's Digest S.A.R.L., Paris, Montréal, 1963
  • Henry de Montherlant, La Guerre civile, 1964
  • Galileo Galilei, 1965 (hommage à Galilée)
  • Jean Giono, Naissance de l’Odyssée et En marge du périple d’Ulysse, 1966
  • Ovide, Les Métamorphoses, 1969
  • Verlaine, Parallèlement, 1969
  • Les Mythologies, 1970, préface de Michel Tournier
  • Jean Rostand, Les Limites de l’humain, 1971
  • Le Livre d’Eros, 1971
  • Le Bestiaire solaire, 1974 (hommage aux caractères de l’Imprimerie nationale)
  • Frédéric Nietzsche, Le Chant de la nuit, 1976, préface de Georges Mathieu
  • Federico Fellini/Trémois, Môa Le Clown, 1984
  • Un Dieu désordonné, 1985 (hommage à Albrecht Dürer) préface de Trémois
  • Yves Christen, Griffures et Morsures, 1988
  • Des petites filles modèles, 1990 (hommage à Lucas Cranach), préface de Trémois
  • Brouillons sans culture, 1998, texte-préface de Trémois. Livre comportant 100 gravures

Créations et expositions[]

  • 1957 : Comité national de livre illustré français, Les chefs-d'œuvre des illustrateurs français contemporains (Jean-Gabriel Daragnès, Albert Decaris, Bernard Buffet, Michel Ciry, Gabriel Dauchot, Jacques Houplain, André Minaux, Pierre-Yves Trémois), Musée-bibliothèque de Toulon.
  • 1962 : Galerie Isy Brachot, Bruxelles (peintures)
  • 1970 : Galerie Argos, Nantes (peintures)
  • 1971 : Galerie des Peintres-Graveurs, Paris (gravures)
  • 1972 : Galerie Maurice Garnier, Paris : « L’Or » (objets gravés dans l’or, peintures, dessins, monotypes). Galerie Synthèse, Anvers
  • 1973 : Galerie Maurice Garnier, Paris : « L’homme et le singe » (peintures)
  • 1975 : Galerie Vision Nouvelle, Paris : rétrospective de l’œuvre gravé. Galerie Maurice Garnier, Paris : « Le dessinateur » (aquarelles)
  • 1976 : Douze expositions en France et en Belgique. Galerie Lochte, Hambourg
  • 1977 : Exposition rétrospective, Musée Postal de Paris. À cette occasion, un timbre Le Visage à l’aigle est émis par l’administration des Postes. Il obtient le Francobollo d’Oro (« Timbre d'Or ») de Turin
    • Réalisation d’une sculpture monumentale en bronze, « Énergies » (8 m x 3 m), pour la station du RER Châtelet-les Halles
    • Galerie Attali, Paris (18 sculptures en bronze : « Le Bestiaire fabuleux »)
  • 1978 : Galerie Isy Brachot, Bruxelles : « Les repues » (peintures, sculptures). Galerie des Arcades, Luxembourg
  • 1979 : Participation à une exposition itinérante de sculptures au Japon
  • 1980 : One man show à la FIAC, Paris : « Pour en finir avec le singe » (peintures)
  • 1981 : Exposition BP, Anvers (peintures, sculptures)
    • Réalisation de 2 timbres (Paris et France)
  • 1982 : Rétrospective au musée Isetan à Tokyo, suivie d’une exposition itinérante dans les principaux musées du Japon.
  • 1983 : Création de dix bijoux-médailles pour la Monnaie de Paris
    • Galerie Moyon-Avenard, Nantes (peintures, sculptures)
  • 1984 : Rétrospective à la Monnaie de Paris. Exposition Acropolis de Nice.
  • 1986 : Galerie Moyon-Avenard, Nantes (peintures). Exposition Maison de la Culture de Metz (peintures, sculptures)
  • 1987 : Exposition au réfectoire des Jacobins de Toulouse (peintures)
    • Création des épées d’académiciens de Mstislav Rostropovitch et d’André Bettencourt
    • Exposition « L’or et son mythe », Grand Palais, Paris.
  • 1989 : Création de bijoux
  • 1991 : Exposition « Les Ors de Trémois » à la Monnaie de Paris
  • 1992 : Série de peintures et dessins
  • 1993 : Espace Cardin, Paris (peintures, sculptures, gravures). Crédit Mutuel de Bretagne
  • 1994 : Création et réalisation de 100 céramiques à Vallauris
    • Médaille de Gandhi pour l’Unesco
  • 1995 : Galerie Sassi-Milici, Vallauris (céramiques, sculptures)
  • 1996 : Exposition Palais de l’Europe, Menton (peintures, sculptures, céramiques)
  • 1995 à 1997 : Réalisation de sculptures en bronze
  • 1997 : Exposition à l'Espace Châtelet-Victoria, Paris (28 sculptures et 100 céramiques)
  • 2002 : Création d’un trophée pour l’Opéra de Paris
  • 2004 : Exposition au château de Chenonceau (peintures, sculptures, gravures, monotypes)
  • 2005 : Espace Châtelet-Victoria (40 visages et le Cabinet érotique)
  • 2006 : Peintures monumentales pour la Chapelle des Corps (800 cm x 730 cm)
  • 2007 : Émission sur Canal Académie : « Trémois à grands traits » par Monelle Hayot
    • Série de peintures (nus avec calligraphies, peinture monumentale sur bois « Apesanteur » [255 cm x 715 cm])

Bibliographie[]

Jacques-Louis Binet, Trémois : Peintures Gravures Sculptures, Éditions du Rocher, 1991, 232 p. 

Note[]

  1. Notice d'autorité personne du catalogue général de la BNF.

Liens externes[]

Advertisement