Art contemporain
Advertisement
Erreur dans {{ébauche}} : le thème « personne » n’est pas défini.
Erreur dans {{ébauche}} : le thème « art » n’est pas défini.

[[Catégorie:Wikipédia:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres personne]][[Catégorie:Wikipédia:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres art]]

Fichier:Dessin-generation-spontanee.jpg

Dessin génération spontanée, Marine Joatton - 2004

Marine Joatton est une artiste contemporaine française, née à Paris en 1972.

Biographie[]

Après avoir obtenu son diplôme de l’institut d’études politiques de Paris à 20 ans, elle décide de changer de voie pour se consacrer à la création artistique. C’est ainsi qu’elle commence en 1995 un cycle universitaire au Duncan of Jordanstone College of Art, à Dundee, Ecosse. Admise à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (Ensb-a) en 1997, elle y fréquente les ateliers de Joël Kermarrec, Erik Dietman et Giuseppe Penone. Elle en sort diplômée en 2001 et, en 2004, a ses premières expositions personnelles.

Travail artistique[]

Marine Joatton a commencé par créer des « bêtes », près de 200 petites sculptures faites de matériaux organiques divers qu'elle a ensuite dessiné. "En les faisant s'entre-dévorer et s'entre-accoupler, Marine Joatton les fait se reproduire et se multiplier en une infinité de combinaisons jusqu'à faire naître une nouvelle espèce animale dans laquelle se trouvent tous les animaux réduits ou grossis à la même taille" ecrivent Kristell Loquet et Jean-Luc Parant[1] à propos de ce travail.

A partir de 2002 cependant, elle se consacre essentiellement au dessin. Comme l’écrit Gaël Charbeau, [2] « Il s’agit de petits formats, 30x30 cm, très libres, représentant dans leur majorité des paysages mentaux, peuplés de fragments où l’on aperçoit ici ou là des figures humaines, des végétaux, des animaux… ». A partir de 2004, elle se met à des formats plus grands avec ses « chaines alimentaires » puis une série de grand dessins (114X150) utilisant divers médiums où se mêlent, comme l’écrit Henri Bordes [3] « un concentré d’obsessions se cannibalisant, un enchevêtrement de formes à l’identité hésitante (…) des membres tapis dans l’image ».

Principales expositions[]

  • 2008 : "Venir à bout des taupes", galerie Eric Dupont (Paris)
  • 2006 : "Un monde retourné", galerie Claude Samuel (Paris)
  • 2004 : "Les Encombrants", galerie du Haut-pavé (Paris)
  • 2004 : "Bête", galerie d'Art de Créteil (Créteil)

Collections publiques[]

  • 2005 : Fonds National d'Art Contemporain (FNAC)

Liens externes[]


Notes et références[]

  1. Revue Le Bout des Bordes, éditions Al Dante
  2. Journal Particules, décembre 2004-janvier 2005
  3. Préface au catalogue de Marine Joatton publié à l'aide du Centre National des Arts Plastiques, 2005
Advertisement