Art contemporain
Advertisement
Jacques Tissinier
Jacques Tissinier (capture d'écran d'une vidéo de l'encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain).

Naissance {{{date_de_naissance}}}

Jacques Tissinier est un artiste peintre et sculpteur né en 1936 à Molandier dans le Lauragais (Aude).

Biographie[]

  • Lauréat de la Fondation de la Vocation, 1982 ;
  • pensionnaire à la Casa de Velázquez de Madrid, 1964 ;
  • logiste au Prix de Rome de Peinture, 1963 ;
  • école nationale des Beaux Arts de Paris, 1962-1963 ;
  • école des Arts Décoratifs de Paris, atelier Marcel Gromaire, 1961 ;
  • école des Beaux Arts de Toulouse, licence d'histoire de l'Art, 1957-1960.

Principales expositions collectives[]

  • exposition de la collection Prisunic, mobilier de plein air de 1972.
  • « Artistes Artisans ». Musée des arts décoratifs de Paris. 1975
  • Biennale des Arts de la rue. Parvis de la Défense. Paris. 1978
  • Biennales, Salons de mai, Salons de la jeune peinture, Salons des réalités nouvelles

Principales réalisations urbaines[]

Modèle:Catégorie détaillée

  • Les Abattoirs de Pamiers. 1968. Première œuvre murale signalétique en laque de l'industrie automobile.
  • Les abris bus de Port Barcarès, en acier émaillé au four. 1969.
  • Monument au mort, sculpture autoroutière (aire du Maillé de l'A10, entre Tours et Châtellerault, 1977), mémorial à la Résistance[1].
  • La Bibliothèque Centrale de Prêt de l'Ariège. Foix. 1989.
  • Place de la République de Pamiers, fontaine, 1989 (détruite en 2013)[2].
  • Les Mariaks de Mauléon Ou le rond point de l'Europe, inauguré par Jacques Delors. 1989.
  • « Les Chevaliers cathares ». Autoroute des deux mers, aire de repos de Narbonne. 1980.
  • Tissignalisation des Télécoms, Toulouse, 1991.
  • « Design miroir du siècle ». Grand Palais a Paris. 1993.
  • Réhabilitation chromatique des entrepôts SIKA. Le Bourget, 1995.
  • Mur anti-bruit sur le périmètre des usines SIKA. Le Bourget, 1996.
  • Météor ligne 14, RATP. Tissignalisation des stations Pyramides et Madeleine, 1997.
  • Création des « crayons libertaires» sémaphores. CES Papus à Toulouse, 1972. CES Jean Moulin à Aubervilliers, 1973. Centre Pompidou, 1977. Pont neuf de Toulouse, 1983. Parc de la Villette, 1988. parvis du

Centre Leclerc de Pau, 1989.

  • Mission de conseiller artistique sur l'aménagement du parc de la Villette, les Folies, Paris. 1985.
  • Projet de l'Améridian Monument Valley, musée Sur la mémoire indienne. Arizona, 1980.
  • « Les affiches de mai », École des Beaux Arts de Paris, 1968.
  • Publication De la peinture à la signalétique, 1968.
  • Figure dans « L'histoire de l'art abstrait 1911-1987 », tome 5, dans le thème de l'Art dans la Cité, préfacé par Michel Seuphor, Marcelin Pleynet et Michel Ragon. Éditions Adrien Maeght 1988.

Notes et références[]

Lien externe[]

Advertisement