Art contemporain
Advertisement

Modèle:Infobox Musée Modèle:Coord La galerie nationale du Jeu de Paume est un lieu d'exposition d'art contemporain et de photographie d'une superficie de 1 200 m² situé dans le Jardin des Tuileries, à l’extrémité occidentale de la Terrasse des Feuillants, Place de la Concorde, à Paris, France.

Bâtiment[]

Dimensions[]

  • Longueur et largeur : 80 x 13 mètres
  • Surface utile : 2 754,50 m²
  • Surface d’exposition : 1 137 m². Neuf salles sur trois niveaux et 420 mètres linéaires de cimaises
  • Hauteur sous plafond dans la plupart des salles : 4,50 mètres

Historique[]

Le bâtiment fut construit à l'angle nord-ouest du jardin en 1861 sous le règne de Napoléon III, afin abriter des courts de jeu de paume (ancêtre du tennis), tout en reprenant le plan de l'orangerie (situé à l'angle sud-ouest), devenant ainsi son pendant.

À partir de 1909, le bâtiment fut consacré à l'art, en relation avec le musée de l'Orangerie et le Louvre. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les œuvres d'artistes juifs confisquées et d'autres œuvres volées par les Nazis y furent stockées ou y transitèrent avant de partir pour l'Allemagne (voir Rose Valland). De 1947 jusqu'en 1986 date de l'ouverture du musée d'Orsay, la galerie du Jeu de Paume présentait les toiles des impressionnistes. Des aménagements effectués, la galerie rouvrit au début des années 1990 à l'initiative de Jack Lang, devenant « la Galerie Nationale du Jeu de Paume ». Le nouveau lieu d'exposition est alors dédié à l'art moderne et contemporain sous toutes ses formes avant de devenir en 2004 un lieu exclusivement dédié à la photographie contemporaine et à la vidéo.

Association gestionnaire[]

Cette même année 2004, trois associations consacrées à la photographie et à l'art contemporain (la Galerie nationale du Jeu de Paume, le Centre national de la photographie et le Patrimoine photographique) fusionnèrent pour donner naissance au « Jeu de Paume », nouvelle association subventionnée par le Ministère de la Culture, présidée par Alain-Dominique Perrin et dirigée, depuis le Modèle:1er octobre 2006, par Marta Gili (qui a succédé à Régis Durand).

Outre le bâtiment situé place de la Concorde, l'association dispose d'un autre site pour organiser ses expositions : l'Hôtel de Sully, 62 rue Saint-Antoine, Paris 4e.

Liste des expositions[]

Expositions individuelles[]

Fichier:Jeu de Paume Paris exposition.jpg

File d'attente pour l'exposition Planète Parr, Jeu de Paume, Paris, été 2009

  • 2004 :
    • Nuremberg : Les coulisses du pouvoir, photographies d’Arno Gisinger (28 octobre - 3 décembre 2004)
    • Rineke Dijkstra (14 décembre 2004 - 20 février 2005)
  • 2006 :
    • Craigie Horsfield (31 janvier - 30 avril 2006)
    • Ed Ruscha photographe (31 janvier - 30 avril 2006)
    • Cindy Sherman : rétrospective (16 mai - 3 septembre 2006)
    • Friedlander (19 septembre - 31 décembre 2006)
  • 2007:
    • Pierre et Gilles, Double je - 1976 - 2007 (26 juin - 23 septembre 2007)
    • Steichen, Une épopée photographique (9 octobre - 30 décembre 2007)
  • 2008 :
    • Eija-Liisa Ahtila (22 janvier - 30 mars 2008)
    • Alec Soth : Mississippi & Niagara (15 avril - 15 juin 2008)
    • Richard Avedon (1er juillet 2008 - 28 septembre 2008)
    • Lee Miller et Jordi Colomer (21 octobre 2008 - 4 janvier 2009)
  • 2009 :
    • Robert Franck et Sophie Ristelhueber (20 janvier 2009 - 22 mars 2009)
    • Harun Farocki et Rodney Graham (7 avril 2009 - 7 juin 2009)
    • Martin Parr : Planète Parr (30 juin - 27 septembre 2009)

Expositions collectives et thématiques[]

  • 2004 :
    • L'Ombre du temps : Documents et expérimentations dans la photographie du XXe siècle (28 septembre - 28 novembre 2004) : Guillaume Bijl, Allan Sekula, Eugène Atget, Robert Frank, Walker Evans, Henri Cartier-Bresson, Bernd Becher, Hilla Becher, Roni Horn, Thomas Ruff, Valérie Jouve, Michel François, Dziga Vertov, Dan Graham, Bill Viola, Jeff Wall, Jean-Luc Godard, Anne-Marie Miéville, Raoul Hausmann, Alexander Rodtchenko, Raoul Hausmann, László Moholy-Nagy, Wols, Isidore Isou, Claude Cahun, Cindy Sherman, Chris Marker, Bruce Nauman, Nan Goldin.
  • 2005 :
    • Burlesques contemporains (7 juin - 4 septembre 2005) : Claude Closky, Michael Smith, Anne de Sterk, Anna Blume et Bernhard Blume, Gilbert and George, Dennis Oppenheim, Peter Fischli et David Weiss, Pierre Malphette, Kim Adams, Francis Alÿs.
    • Chaplin et les images (7 juin - 18 septembre 2005)
    • Croiser des mondes, Aspects du document contemporain (4 octobre - 31 décembre 2005) : Emmanuelle Antille, Guillaume Herbaut, Geert Goiris, Stanley Greene, Janaina Tschäpe
  • 2007 :
    • L'Événement, les images comme acteurs de l'histoire (16 janvier - 1er avril 2007)

L'Atelier du Jeu de Paume[]

Fichier:Tuileries-Jeu de Paume.JPG

Le bâtiment de la galerie nationale du Jeu de Paume (derrière les arbres) dans le Jardin des Tuileries

  • 2006 :
    • Yoon Sung-A (28 mars - 30 avril 2006)
    • Julien Discrit (16 mai - 25 juin 2006)
    • François Nouguiès : Le Dernier Film II (28 juin - 3 septembre 2006)
    • Louidgi Beltrame (19 septembre - 5 novembre 2006)
    • Julien Loustau (22 novembre - 31 décembre 2006)
  • 2007 :
    • Élise Florenty (16 janvier - 18 février 2007)
    • Cyprien Gaillard (27 février - 1er avril 2007)

Hôtel de Sully[]

  • 2003 : Norbert Ghisoland (17 janvier - 23 mars 2003)
  • 2005 : Images de marques : documents et fétiches (1er avril - 22 mai 2005)
  • 2006 : Yto Barrada (31 mars - 11 juin 2006)
  • 2007 : Rétrospective Roger Parry (18 septembre - 18 novembre 2007)
  • 2009 : collection Christian Bouqueret (10 février - 24 mai 2009)

Voir aussi[]

  • Jeu de paume (sport)

Liens externes[]

    Modèle:Portail cultureModèle:Portail photographieModèle:Portail Paris

de:Galerie nationale du Jeu de Paume en:Galerie nationale du Jeu de Paume eu:Galerie nationale du Jeu de Paume gl:Museo de Jeu de Paume he:הגלריה הלאומית ז'ה דה פום it:Galleria nazionale del Jeu de Paume ja:ジュ・ド・ポーム国立美術館 ko:주 드 폼 국립미술관 nl:Galerie nationale du Jeu de Paume vi:Phòng trưng bày quốc gia Jeu de Paume zh:国立网球场现代美术馆

Advertisement