Art contemporain
Advertisement

Clement Greenberg est un critique d’art américain, né le 16 janvier 1909 et décédé le 7 mai 1994. Son nom reste associé à l’expressionnisme abstrait américain et au triomphe de l' École de New York. Il était un proche de Jackson Pollock et de Lee Krasner.

Biographie[]

Greenberg avait été, comme nombre de peintres de la génération expressionniste de l’École de New York, élève du peintre américain d’origine allemande Hans Hofmann, l’ancien assistant de Robert Delaunay.

Il se fait connaître en 1939 en publiant un article Art et Culture dans le Journal Partisan Review où il distingue la notion de « High Art » opposé à « Low Art »; l’art cultivé, d’avant-garde et moderne face à l’art populaire « kitch », considéré comme simple objet de consommation.

Critique vis-à-vis de l’évolution des peintres de l’expressionisme abstrait tel que le défendait le critique Harold Rosenberg, il reprochait le maniérisme de la touche et l’abandon du sujet. Il créa alors le concept critique de Post-Painterly Abstraction (abstraction post-picturale) qui se voulait comme une forme de « pureté » de la peinture, opposée à la gestuelle expresssionniste et au Pop-Art.

Il conçut deux catégories:

  • les peintres du Hard-Edge, peinture de la forme et des angles: Ellsworth Kelly, Frank Stella,
  • les peintres du Color-Field, champs de couleur: Helen Frankenthaler, Morris Louis qui versaient de la peinture sur des toiles non préparées pour suivre les effets de fluidité.

La liste des peintres qu’il a défendu est longue, on peut citer : Friedel Dzubas, Helen Frankenthaler, Hans Hofmann, John Hoyland, Ellsworth Kelly, Henri Matisse, Morris Louis, Kenneth Noland, Jules Olitsky, Jackson Pollock, Frank Stella...

Citation[]

  • « Les arts d'avant-garde ont, dans les dernières cinquante années, atteint une pureté et réussi une délimitation radicale de leur champ d'activité sans exemple dans l'histoire de la culture. Les arts sont à présent en sécurité, chacun à l'intérieur de ses frontières légitimes, et le libre échange a été remplacé par l'autarcie » (The Collected essays and criticism, J. O'Brian (éd.), University of Chicago Press, 1986, vol. 1, p. 23-37).

Bibliographie[]

  • Art and Culture, Beacon Press, 1961, trad. française par Ann Hindry, Art et Culture, Macula, 1988.
  • Late Writings. St. Paul: University of Minnesota Press, 2003.
  • A Critic's Collection. Portland: Portland Art Museum, 2001.
  • Homemade Esthetics: Observations on Art and Taste. Oxford University Press, 1999.
  • Rubenfeld, Florence. Clement Greenberg: A Life. Scribner, 1997.
  • Marcelin Pleynet, "Clement Greenberg tel que je l'ai connu. Les aventures du modernisme", in Le Débat, novembre-décembre 1994, pp. 35-44.
    Modèle:Portail histoire de l'art

de:Clement Greenberg en:Clement Greenberg fi:Clement Greenberg he:קלמנט גרינברג it:Clement Greenberg ja:クレメント・グリーンバーグ lt:Clement Greenberg no:Clement Greenberg ru:Гринберг, Клемент sv:Clement Greenberg tr:Clement Greenberg

Advertisement