Art contemporain
Advertisement
Erreur dans {{ébauche}} : le thème « peintre français » n’est pas défini.

[[Catégorie:Wikipédia:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres peintre français]]

Claude Rutault
Claude Rutault en 2001.

Naissance {{{date_de_naissance}}}

Claude Rutault est un peintre français né en 1941 aux Trois-Moutiers (Vienne).

Biographie[]

En 1973, lorsque Claude Rutault entreprend de repeindre les murs de sa cuisine, il recouvre dans le même temps un petit tableau qu'il avait laissé là par inadvertance. Il lui apparaît alors manifeste qu'une toile et son mur cohabitent dans un rapport qui est loin d'être neutre et qu'il serait intéressant d'en rendre compte.

L'histoire de la peinture et de ses conditions d'existence va, dès lors, reprendre ses droits dans des considérations des plus simples aux plus fondamentales. D'abord, une toile tendue sur châssis, et peinte de la même couleur que le mur sur lequel elle est accrochée, tient de la fresque et du tableau réunis en une réalité immédiatement perceptible pour ce qu'elle est : ce n'est que de la peinture ! Sa facture est neutre, mécaniste et son mode de recouvrement uniforme ne présente aucun repère qui pourrait faire office de signature. La toile est la plupart du temps de format standard et le mur n'a qu'une fonction « murale ».

L'existence de sa peinture ne peut être qu'à durée limitée : lorsqu'un collectionneur décide de changer l'œuvre de place ou de repeindre l'appartement d'une autre couleur, un nouveau coup de pinceau lui donnera une nouvelle jeunesse et du temps qui passe elle ne subira pas l'affront.

Claude Rutault est représenté par la galerie Emmanuel Perrotin.

Expositions[]

  • 1973 : Première toile peinte de la même couleur que le mur
  • 1975 : Musée national d'art moderne, Paris
  • 1977 : documenta 6 Cassel, Allemagne
  • 1978 et 1979 : Galerie Paul Maenz, Cologne, Allemagne
  • 1978, 1979 et 1980 : Galerie Durand-Dessert, Paris
  • 1978 : Galerie mtl, Bruxelles, Belgique
  • 1979 : Palais des beaux-arts de Bruxelles, Belgique
  • 1982 :
    • documenta 7 Cassel, Allemagne
    • Biennale de Sydney, Australie
  • 1983 : Arc 2, Musée d'art moderne de la ville de Paris
  • 1988 : « La couleur seule », Lyon
  • 1989 : Musée de Gand, Belgique
  • 1992 :
  • 1993 : « Copier/Créer », musée du Louvre
  • 1994 :
    • Musée des beaux-arts de Nantes
    • Mamco, Genève, Suisse
  • 1995 : « Passions privées ©, Musée d'art moderne de la Ville de Paris
  • 1997 : Centre de Création Contemporaine de Tours
  • 1998 : « Premises », musée Solomon R. Guggenheim
  • 2000 :
  • 2002 :
    • Installation de TRANSIT dans une folie du parc de la Villette, Paris
    • Atelier Brancusi, Musée national d'art moderne, Paris
    • Astrup Fearnley Museum, Oslo, Norvège
    • Musée de Bergen
  • 2006
    • «(p)réparations», Mamco, Genève.
  • 2009 :
    • Le Creux de l'enfer,Thiers, France

Publication[]

  • Saint-Prim : 1999-2007, Paris, Éditions des Cendres, avec le concours du ministère de la Culture et de la Communication, 2008, 252 p. (ISBN 978-286742-156-3) 
  • Claude Rutault, Marie-Louise, collection L'art en écrit, éditions Jannink, Paris, 1993

Lien externe[]

Advertisement