Art contemporain
Advertisement

Berlin est la capitale et plus grande ville d'Allemagne, formant aussi à elle seule, un des 16 länder du pays. La métropole fait partie de l'agglomération de Berlin-Brandenburg qui regroupe quelques 5 millions d'habitants.[1] Localisée dans le nord-est du pays, elle est au coeur de la 9e agglomération la plus peuplée de l'Union européenne.[2]

Généralités[]

Si Berlin est redevenue en droit la capitale de l'Allemagne dès le 3 octobre 1990, il a fallu un vote[3] très tendu et très serré au Bundestag pour que la décision soit prise de transférer effectivement les institutions de Bonn à Berlin. Le transfert du gouvernement et du chancelier à Berlin a eu lieu en 1999. Par référendum, les électeurs de Berlin et du Land de Brandebourg ont refusé l'unification de leurs Länder en 1996. Pour les promoteurs de cette proposition, l'objectif était de créer une région-capitale importante, le projet reste d'ailleurs d'actualité, et une nouvelle consultation devrait se tenir quand l'opinion sera jugée prête par les dirigeants politiques.

L’actuelle Constitution de Berlin, de 1995, a remplacé le précédent texte, qui datait de 1950.

Le pouvoir exécutif est exercé par le Sénat de Berlin (Senat von Berlin), gouvernement dirigé par le maire-gouverneur (regierender Bürgermeister). Le Sénat est organisé en une dizaine de ministères portant la désignation d’administration sénatoriale (Senatsverwaltung).

Le maire-gouverneur est responsable devant la Chambre des députés de Berlin (Abgeordnetenhaus von Berlin), parlement monocaméral composé de cent trente députés élus pour cinq ans au moyen d’un scrutin partiellement majoritaire d’arrondissement et partiellement proportionnel.

En 2006, le montant de la dette s'élevait à 60 milliards d'euros.[4]

Le nouveau Berlin aux alentours de la Potsdamer Platz[]

Fichier:PotsdamerPlatz Vogelperspektive 2004 1.jpg

La Potsdamer Platz

  • La Potsdamer Platz (place de Potsdam). Le quartier a été entièrement reconstruit. Il fut une zone de no man's land lorsque Berlin était divisé. Cet immense espace vide situé en plein centre (la Potsdamer Platz était avant la guerre un des centres les plus importants de Berlin) a fait la joie des architectes — dont les célèbres Richard Rogers, Rafael Moneo, Renzo Piano, Arata Isozaki — qui ont pu se lancer dans les projets les plus fous. Le nouveau quartier qui s'y est construit est résolument tourné vers l'avenir ;
    • Le Sony-Center (remarquable coupole) avec le Musée du Film, la Kaiser-Saal et des cinémas (dont un IMAX) ;
    • Le complexe de Daimler avec notamment le centre commercial des Arcades (Arkaden), des cinémas (dont un IMAX), un théâtre musical et un casino ;
  • Le Kulturforum ;
  • La Philharmonie, salle de concert attitrée de l'orchestre philharmonique de Berlin, surnommée un temps « Le Cirque Karajan » par les Berlinois en hommage à celui qui en fut le chef de 1954 à 1989 ;
  • La Nouvelle Galerie Nationale de Berlin
  • Le Tempodrom, avec le Liquidrom.
  • Le mémorial aux juifs assassinés d'Europe, inauguré en mai 2005.
  • Un centre de documentation sur l'appareil de terreur du régime nazi doit être construit près de la Potsdamer Platz. Le travaux ont commencé le 2 novembre 2007. Le montant des travaux est estimé à 24 millions d'euros, une somme partagée entre l'État fédéral et la région. Le centre doit être construit à l'endroit où la Gestapo, la police secrète du régime nazi, les SS et les services de renseignement avaient installé leur quartier général[5].


Culture[]

Fichier:Simon-Dach-Straße Berlin.jpg

Le quartier Friedrichshain

Après la chute du mur de Berlin en 1989, de nombreuses maisons partiellement détruites pendant la Seconde Guerre mondiale et pas encore reconstruites se retrouvèrent au centre de Berlin. Elles se situaient dans le quartier de "Mitte" qui faisait partie de Berlin-Est. Ces lieux abandonnés en plein centre ville attirèrent beaucoup d'artistes et ils devinrent le sol fertile pour toutes sortes de cultures underground et autres contre-cultures. Des clubs s'y installèrent y compris le célèbre « Tresor », un des clubs techno les plus importants au monde.

La réputation du clubbing berlinois est reconnue et enviée dans le monde entier grâce à des discothèques légendaires, tel le fameux Kitkatclub et, plus récemment, le Berghain, deux institutions mondialement connues pour leur excellente programmation musicale combinée à une certaine liberté sexuelle de leur clientèle.

Ce développement culturel passe notamment par l'occupation d'immeubles désertés par des artistes alternatifs. L'exemple de la Tacheles Haus est sur ce point tout à fait remarquable. Berlin a donc une vie culturelle riche et très diverse. Spectacles et manifestations en tout genre sont nombreux. C'est une ville internationale, très ouverte et tolérante, multi-culturelle.

Fichier:Berlin osthafen eierkuehlhaus 20050203 p1000092.jpg

Siège de MTV dans Osthafen

Aujourd'hui, Berlin doit faire face à de graves difficultés financières, mais les manifestations culturelles continuent. On peut noter le Carnaval des Cultures, un défilé de rue multi-ethnique annuel, ainsi que le CSD (Christopher Street Day), qui est la plus grande manifestation d'homosexuels en Europe centrale. Ces événements attirent des millions de Berlinois et sont soutenus par le gouvernement de la ville. Jusqu'en 2003 et également en 2006, chaque été eut aussi lieu la Love Parade, le plus grand défilé d'amoureux de la musique techno, en plein centre-ville, dans le Tiergarten.

Bien que la population diminue et que le taux de chômage soit élevé, beaucoup de jeunes Allemands et d'artistes continuent à s'installer à Berlin, faisant de la ville la capitale de la jeunesse et de la culture pop d'Allemagne. D'ailleurs, en 2003, il a été annoncé que l'annuel Popkomm, une référence mondiale dans l'industrie musicale, aurait lieu désormais à Berlin, après s'être déroulé pendant 15 années à Cologne. De plus, la chaîne musicale MTV Allemagne a aussi déménagé son siège de Munich pour Berlin fin avril 2004.

Enfin, Berlin est aussi une référence pour le cinéma avec l'accueil chaque année en février de la Berlinale, festival international de cinéma dont la récompense suprême est l'Ours d'Or.

Quelques musées[]

Fichier:Schloss Charlottenburg 2005 282.JPG

Château de Charlottenburg

Fichier:JuedischesMuseum 1a.jpg

Le musée juif

  • le Musée juif, construit par Daniel Libeskind
  • le Musée des Technologies à Kreuzberg
  • la Neue Nationalgalerie (Nouvelle Galerie Nationale), une des dernières constructions de Ludwig Mies van der Rohe
  • le Bauhaus-Archiv
  • la Berlinische Galerie
  • le Bröhan-Museum
  • le Brücke-Museum
  • le Ethnologische Museum
  • le Gemäldegalerie
  • le Jagdschloss Grunewald
  • le Kulturforum
  • le Museum Berggruen
  • le Museum Europäischer Kulturen
  • le Museum für Gegenwart dans le Hamburger Bahnhof
  • le Museum für Indische Kunst
  • le Museum für Ostasiatische Kunst
  • le Musikinstrumenten-Museum
  • le Museum für Naturkunde der Humboldt-Universität zu Berlin (muséum d'histoire naturelle).
  • le Musée de la DDR (Deutsche Demokratische Republik)

Île des Musées[]

Fichier:Bode Musem Berlin.jpg

Le musée de Bode dans l'île aux Musées

Article détaillé : Île aux Musées (Berlin).

L'Île aux Musées abrite :

  • l'Altes Museum (réalisé par Karl Friedrich Schinkel) : antiquités grecques ;
  • l'Alte Nationalgalerie ;
  • le musée de Bode ;
  • le Neues Museum : antiquités égyptiennes (réouverture en 2009) ;
  • le musée de Pergame : collection perse.

Quelques théâtres[]

Fichier:Theater des Westens Berlin.jpg

Theater des Westens

  • Berliner Ensemble ;
  • Deutsches Theater ;
  • Grips-Theater ;
  • Schaubühne am Lehniner Platz ;
  • Theater des Westens ;
  • Volksbühne Berlin;
  • Hebbel am Ufer.
  • Waldbühne.

Cinéma[]

Fichier:Berlinale2007.jpg

La Berlinale en février

Berlin accueille chaque année en février la Berlinale. Quelques films se déroulant à Berlin :

  • Berlin: Die Sinfonie der Großstadt (Berlin : la symphonie de la grande ville) (1927)), film muet de Walter Ruttmann ;
  • Kuhle Wampe oder: Wem gehört die Welt? (1932), sur la Kuhle Wampe ;
  • Les assassins sont parmi nous (Die Mörder sind unter uns) (1946), première production sous contrôle soviétique ;
  • La Légende de Paul et Paula (Die Legende von Paul und Paula) de Heiner Carow (1972), film culte de la RDA ;
  • Les Ailes du désir (Der Himmel über Berlin) de Wim Wenders (1987) ;
  • Cours, Lola, cours ! (Lola rennt) de Tom Tykwer (1998) ;
  • Sonnenallee de Leander Haußmann (1999) ;
  • Berlin is in Germany (2001) ; One day in Europe de Hannes Stöhr
  • Good Bye, Lenin! de Wolfgang Becker (2002) ;
  • Herr Lehmann (2003) de Leander Haußmann, sur le quartier du Kreuzberg en 1989 ;
  • The Edukators (Die Fetten Jahre sind vorbei) de Hans Weingartner (2005) ;
  • La Mort dans la peau (2004) ;
  • La Chute (Der Untergang), d'Oliver Hirschbiegel, 2004
  • Sommer vorm Balkon.

Opéras[]

  • Deutsche Oper Berlin ;
  • Komische Oper ;
  • Staatsoper Unter den Linden.

Orchestres et chorales[]

Fichier:Philharmonie 1a.jpg

Berliner Philharmoniker

Orchestres :

  • Berliner Philharmoniker : le célèbre orchestre autrefois dirigé par Herbert von Karajan et Claudio Abbado. C'est le britannique Simon Rattle qui est désormais à la tête de la philharmonie ;
  • Konzerthausorchester Berlin (anciennement Berliner Sinfonie-Orchester) : autrefois dirigé par Kurt Sanderling et Eliahu Inbal notamment. Le chef actuel est Lothar Zagrosek ;
  • Deutsches Symphonie-Orchester Berlin : autrefois dirigé par Ferenc Fricsay et Lorin Maazel notamment. Le chef actuel est Ingo Metzmacher ;
  • Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin : autrefois dirigé par Hermann Abendroth et Heinz Rögner notamment. Le chef actuel est Marek Janowski ;
  • Staatskapelle Berlin : orchestre de l'Opéra Unter den Linden (Staatsoper), dirigé par Daniel Barenboim ;
  • Akademie für Alte Musik Berlin : orchestre spécialisé dans le répertoire baroque, souvent dirigé par René Jacobs.

Chorales :

  • RIAS Kammerchor ;
  • Rundfunkchor Berlin



Personnages célèbres[]

À Berlin sont nés :

  • Albert Lortzing (1801 - 1851), compositeur, acteur et chanteur
  • Max Liebermann (1847 - 1935), peintre
  • Kurt Tucholsky (1890 - 1935), écrivain et journaliste
  • Marlène Dietrich(1902 - 1992), actrice et chanteuse
  • Joseph Weizenbaum (1923 - ), informaticien et philosophe
  • Hildegard Knef (1925 - 2002), actrice, chanteuse et compositrice
  • Klaus Wowereit (1953 - ), maire de Berlin
  • Stefan Beinlich (1972 – ), footballeur
  • Guido Buchwald (1961 – ), footballeur
  • Judith Holofernes (1976 - ), chanteuse
  • Julia Jentsch (1978 - ), actrice
  • Niko Kovač (1971 – ), footballeur
  • Robert Kovač (1974 – ), footballeur
  • Erik Zabel (1970 – ), cycliste
  • Christoph Schneider (1966 -), batteur du groupe Rammstein
  • Alexandra Neldel (1976 -), actrice
  • Jeanette Biedermann (1981 -), chanteuse et actrice

À Berlin sont décédés :

  • Karl Abraham (1877 - 1925), médecin et psychanalyste allemand
  • Herluf Bidstrup (1912 - 1988), caricaturiste danois
  • Bertolt Brecht (1898 - 1956), auteur et metteur en scène allemand
  • Friedrich Ebert (1871 - 1925), premier président du Reich allemand
  • Adolf Hitler (1889 - 1945), dictateur allemand
  • Karl Liebknecht (1871 - 1919), homme politique allemand
  • Lupu-Pick (1886 - 1931), cinéaste allemand
  • Anthony Mann (1906 - 1967), cinéaste américain
  • Rosa Luxemburg (1870 - 1919), théoricienne marxiste
  • Ernst Schering (1824 - 1889), pharmacien et industriel allemand


Notes et références[]

  1. Indicators for larger urban zones 1999 - 2003, Eurostat. Accessed March 9, 2007
  2. Population des villes et unités urbaines de plus de 1 million d'habitants de l'Union européenne|author=INSEE
  3. Modèle:De Article sur le traité, avec le texte intégral, sur le site du Deutsches Historisches Museum.
  4. Pascale Hugues, « Berlin en faillite », dans Le Point, 26 octobre 2006, n° 1780, p. 84
  5. Cécile Calla, A Berlin, un centre de documentation sort de terre sur l'ancien QG de la terreur nazie, Le monde, 4 novembre 2007
Advertisement