Art contemporain
Advertisement

Annick Gendron est une artiste peintre française née à Châtin dans la Nièvre, et décédée le 22 octobre 2002 à Saint-Cloud. Elle fut une pionnière du spin art et de la peinture sur plexiglas (1968)

Biographie[]

Influencée par l'expressionnisme abstrait, elle installe en 1968 son premier atelier dans une usine désaffectée de Boulogne-Billancourt non loin des usines Renault de l'Île Seguin.

C'est à cette époque qu'elle commence à utiliser des matériaux et outils issus de l'industrie dont le plexiglas, le verre et les peintures pour carrosserie dans la réalisations de ses dripings et spin paintings.

Elle fonde en 1973 la Galerie Annick Gendron rue de la Bucherie dans le 5e arrondissement de Paris, où elle expose, entre autres, Chu Teh Chun, Philippe Derome, Albert Feraud, Ladislas Kijno et Eugène de Kermadec.

Outre l'influence de l'Action painting que l'on retrouve dans sa recherche sur l'instantanéité du mouvement, son œuvre se démarque par des thématiques peu usitées du champ de l’art comme les frontières de la connaissance scientifique, la construction européenne...[1].

Expositions[]

  • 2007 : Ode à la joie, série de peinture sur l'hymne européen, Musée de Saint-Cloud[1]
  • 1973-1984 : Galerie Annick Gendron, rue de la Bucherie, Paris
  • 1968-1973 : Galerie Raymond Duncan, Galerie Bernheim-Jeune, Salon des Indépendants, Salon des Surindépendants, Salon d'Automne, Salon des artistes français Grand Palais (Paris) (Musée d'Art moderne de la Ville de Paris). Prix de l'ORTF 1971 et médaillée de la Société des Arts, Sciences et Lettres.

Notes[]

Lien externe[]

Actionart

en:Annick Gendron

Advertisement