Art contemporain
Advertisement
Erreur dans {{ébauche}} : le thème « architecture » n’est pas défini.

[[Catégorie:Wikipédia:ébauche Modèle:Ébauche/paramètres architecture]]

Fichier:Wogensckyandre.png

André Wogenscky avec sa maison de Saint-Rémy-lès-Chevreuse en fond


André Wogenscky était un architecte français, disciple de Le Corbusier. Il est né le 3 juin 1916 à Remiremont (Vosges), et mort le 5 août 2004 à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines).

Biographie[]

Issu d'une famille d'aristocrates polonais immigrés en France au XVIIIe siècle, il entre en 1934 à l'École nationale supérieure des beaux-arts. Son frère cadet est le peintre Robert Wogensky . De 1936 à 1956, il est successivement élève, assistant, chef d'atelier et architecte adjoint de Le Corbusier. Il participe à l'Ascoral pendant la Seconde Guerre mondiale. Il enseigne ensuite à l'École nationale supérieure d'architecture de Bruxelles de 1956 à 1965.

Il crée son propre atelier en 1956 et est nommé architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux en 1966. Il répond à d'importantes commandes publiques (hôpitaux à Paris, préfecture des Hauts-de-Seine, Maison de la Culture à Grenoble,...) et construit aussi au Liban et au Japon.

Il épouse l'artiste plasticienne Marta Pan en 1950.

Il obtient le Grand prix national de l'architecture en 1989. En 1998, il est élu membre de l'académie des beaux-arts. Il restera président de la Fondation Le Corbusier de 1971 à 1988.

Principales réalisations[]

En collaboration avec Le Corbusier

  • 1945-1952 : Cité radieuse de Marseille
  • 1948 : Manufacture Claude-et-Duval à Saint-Dié (Vosges)[1]
  • 1952-1956 : Unité d'habitation de Rezé
  • 1955 : Unité d'habitation de Briey (Meurthe-et-Moselle)
  • 1956 : restaurant scolaire à Marçon (Sarthe)

Architecte indépendant

  • 1952 : maison d’habitation de l'architecte et atelier de sculpture de son épouse à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines)
  • 1959-1960 : maison de vacances "villa Chupin" à Saint-Brévin-les-Pins
  • 1960 : foyer de jeunes travailleurs Clairevive à Saint-Étienne
  • 1960 : ensemble de logements "Château sec" à Marseille (664 logements)
  • 1963 : centre hospitalier universitaire Saint-Antoine dans le 12e arrondissement de Paris
  • 1964-1974 : Centre international de jeunesse et Maison des jeunes et de la culture Les Marquisats à Annecy
  • 1964-1968 : série de halles de sports en collaboration avec Louis Miquel et Georges Maurios à Amiens, Bagneux, Brunnstatt, Dinard, Houlgate, Lille, Macon, Marseille, Mulhouse, Nantes, Orléans, Strasbourg, Wattignies
  • 1965-1968 : Piscine de Firminy-Vert (Loire) (reprise du projet du Corbusier)
  • 1965 : Ministère de la Défense Nationale du Liban à Beyrouth, en collaboration avec Maurice Hindié
  • 1965 : maison des jeunes et de la culture (MJC) de la vallée de Chevreuse à Bures-sur-Yvette (Essonne)
  • 1966 : centre hospitalier universitaire-Hôpital Necker dans le 15e arrondissement de Paris
  • 1966 : centre industriel SNECMA à Corbeil-Essonnes
  • 1967 : Maison de la Culture à Grenoble
  • 1968-1972 : Gare RER Auber dans le 9e arrondissement de Paris
  • 1968-1973 : Préfecture et Palais de Justice des Hauts-de-Seine à Nanterre
  • 1968 : Université Libanaise à Beyrouth, en collaboration avec Maurice Hindié
  • 1971 : hôtel Holliday's Inn et Saint Charles City Center à Beyrouth, en collaboration avec Maurice Hindié
  • 1975 : centre de vacances économiques à La Garde-Freinet (Var), en collaboration avec Alain Amédéo
  • 1980 : centre hospitalier de Corbeil-Essonnes, en collaboration avec C. Flambeau, M. Picault, P. Lagard
  • 1975-1982 : ensemble de logements « Salamandre » à Firminy (Loire), en collaboration avec A. Amédéo (2000 logements)
  • 1981 : hôpital et centre médico-sportif à Riyad (Arabie saoudite), en collaboration avec le GIAAW
  • 1986-1994 : Université des Arts de Takarazuka (Japon)
  • 1987 : Institut National de Recherche et de Sécurité de Neuves-Maisons, en collaboration avec R. Anxionat et D. Lecomte
  • 1995 : Immeuble Hibarigaoka à Takarazuka (Japon)

Références[]

  1. Entretien avec François Chaslin dans l’émission Surpris par la nuit sur la construction de l'usine, diffusée sur France Culture le 21 octobre 2004

Voir aussi[]

Bibliographie[]

Livres d’André Wogenscky

  • L’Architecture active, éd. Casterman, 1972
  • Les mains de Le Corbusier, éd. de Grenelle, 1987

Livres consacrés à André Wogenscky

  • Annick Pely-Audan, André Wogenscky, éd. du Cercle d’Art, 1993
  • Paola Misino et Nicoletta Trasi, André Wogenscky : raisons profondes de la forme, éd. Le Moniteur, 2000
  • Paola Misino et Nicoletta Trasi, "Etre architecte: hommage à André Wogenscky"/Dossier de l'exposition organisée par la fondation Le Corbusier du 14 avril au 25 juin 2005. Paris: FLC, 2005.
  • Béatrice Ascoli-Hérold, Danielle Baron, La préfecture des Hauts-de-Seine : André Wogenscky, une architecture des années 1970, éd. Somogy, 2006.

Liens internes[]

Liens externes[]


Advertisement