Art contemporain
Advertisement

Modèle:Infobox Communes de France

Aix-en-Provence (en occitan provençal Ais de Provença ou Ais de Prouvènço Modèle:IPA et en occitan médiéval Aics) est une commune française, ancienne capitale de la Provence, située dans la Communauté d'agglomération du Pays d'Aix, dans le département des Bouches-du-Rhône et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Située au sud-est de la France à 640 km de Paris, 252 km de Lyon, 148 km de Nice, 26 km de Marseille, 295 km de Gênes, elle est localisée entre le massif de la Sainte-Victoire à l'est et la chaîne de la Trévaresse à l'ouest. Les cours d'eaux de l'Arc et de la Touloubre la traversent d'est en ouest.

Ses habitants s'appellent les Aixois.

Fondée en -122 par la garnison romaine de Gaius Sextius Calvinus, la ville s'est développée selon un plan gallo-romain. Détuite lors de nombreuses razzias sarrazines, Aix se relève et devient au Moyen Âge une ville rassemblant plusieurs instances politiques.

Géographie[]

Situation[]

Aix-en-Provence se situe à 30 minutes de Marseille, 2 h 30 des pistes de ski, 30 minutes des plages, 20 minutes de l'aéroport de Marseille Provence, de 2 h 40 à 3 h 10 de Paris par la Gare d'Aix-en-Provence TGV, près de Vitrolles.

De très grande superficie, avec 18 608 hectares, Aix-en-Provence est la 11e commune la plus vaste de France métropolitaine. Le territoire communal comprend 6 219 hectares de surfaces boisées et englobe par ailleurs de nombreux villages aux alentours de la ville proprement dite, tels que Les Milles, Luynes, Puyricard, Célony, Couteron, Les Granettes.

Voies de communication et transports[]

Transports urbains[]

Fichier:Bus Aix en Provence.jpg

Bus de la commune circulant sur le cours Mirabeau.

En raison d'une circulation dense, le centre-ville d'Aix-en-Provence est régulièrement saturé. Pour cette raison, un système de transport urbain et scolaire a été conçu et permet à 8 millions de personnes de voyager tous les ans[1]. Ce réseau, nommé Aix-en-Bus[2], couvre le centre historique, les villages, les quartiers de la ville et les communes environnantes. La congestion automobile reste cependant un problème majeur d'Aix-en-Provence, qui au-delà des difficultés de temps de trajet et de stationnement est une source de pollution importante[3],[4].

Depuis septembre 2007, la ville permet également la location de bicyclettes en libre service dans l'hyper-centre, moyennant un abonnement annuel. Ce système permet l'emprunt d'une bicyclette pour une durée d'une demie-heure gratuite. Les demies-heures suivantes sont facturées 50 centimes l'unité[5]. Deux cents vélos sont ainsi disponibles sur 16 stations différentes.

Aix possède également une gare SNCF et une gare routière, dans le centre-ville, ainsi qu'une gare TGV, au plateau de l'Arbois.

La ligne TER entre Aix et Marseille a été rouverte le 13 décembre 2008 suite à deux années de travaux pour moderniser la voie. Grâce à cette modernisation, le réseau ferroviaire assure deux trains par heure au minimum en semaine.

Transport aérien[]

C'est à Aix-en-Provence qu'est situé le Centre en Route de la Navigation Aérienne Sud-Est. On connait, notamment, l'aéroport de Marseille Provence qui se situe à 25km de Aix en Provence. De plus, Aix-en-Provence a son propre aérodrome situé aux Milles avec pour code OACI "LFMA" qui utilisé surtout par des associations d'aviation de loisir mais aussi par des avions d'affaires privés qui préfèrent atterrir sur cet aérodrome afin d'éviter de payer les lourdes taxes de l'aéroport de Marignane et de rester plus ou moins discrets.

Urbanisme[]

Morphologie urbaine[]

Depuis la dernière mise à jour du recensement de l'Insee (chiffres collectés en 2006, officiels 2008), Aix en Provence est devenue la plus grande ville de banlieue française en nombre d'habitants devant Villeurbanne dans le Rhône[6]. Certains estiment néanmoins qu'il convient davantage de parler d'agglomération bicéphale : 2 villes centres au sein d'une même agglomération.

Projets d'aménagements[]

...

Géologie[]

Située à 15 kilomètres à l'ouest de la montagne Sainte-Victoire dans une cuvette formée par l'Arc et la Torse.

Climat[]

Le climat est méditerranéen : chaud et sec l'été, ensoleillé et doux l'hiver. La ville est relativement protégée du mistral grâce aux chaînes de collines situées au nord (Trévaresse et Luberon). Grâce à son climat, Aix-en-Provence compte 300 jours de soleil par an[7]. Les températures moyennes oscillent de 6.5 °C en janvier à 24 °C en juillet. Il arrive qu'elles soient négatives en hiver et extrêmement élevées (> 40 °C) l'été, car la ville est sur un bassin formé par l'Arc à une altitude plus basse par rapport aux alentours; l'air chaud est encerclé et a plus de mal à s'échapper.

En automne, des orages violents peuvent avoir lieu. Celui du 10 septembre 2005 toucha particulièrement le pays d'Aix avec 80 mm de pluie, et celui de 22 septembre 1993 entraîna une inondation. On releva près de 220 mm en deux heures, soit quatre mois de précipitations.

En hiver, les épisodes neigeux importants sont rares, mais certains peuvent apporter beaucoup de neige comme le 7 janvier 2009 avec 25-30 cm (40 cm à Mimet (15 km d'aix)). Ou encore novembre 1999 et février 2001 provoquant des dégâts sur la végétation ...

La campagne y connaît des microclimats variés, plus humides, frais, ventés ou doux et protégés selon les endroits[8]. Si les températures minimales sont plus fraîches qu'à Marseille la pluviométrie annuelle, plutôt faible, n'y est guère plus élevée.

Le tableau ci-dessous indique les températures et les précipitations pour la periode 1971-2000 :

Mois J F M A M J J A S O N D année
Températures maximales (°C) 11,2 12,6 15,3 17,7 22,2 26,1 29,5 29,2 25,3 20,3 14,7 12,0 19,7
Températures moyennes (°C) 7,1 8,3 10,7 13,1 17,4 21,1 24,1 24,0 20,4 16,0 10,8 8,1 15.1
Températures minimales (°C) 3,0 3,9 6,0 8,5 12,6 16,0 18,7 18,7 15,5 11,6 6,8 4,1 10,5
Précipitations (hauteur en mm) 54 44 40 58 41 25 13 31 61 85 51 52 554,5
Source: Météo France [9] / Station de Marignane

Toponymie[]

Le nom « Aix », commun à treize communes et quatre hameaux en France[10], tire son origine du latin Aquae (« Eaux »), faisant allusion aux thermes romains de la ville. En 102 av. J.-C., le nom Aquae Sextiae est donné par l'historien romain Tite-Live à la ville[11].

En 1932, un décret de Paul Doumer, président de la République française, donne à Aix son nom moderne d'« Aix-en-Provence[10] ».

Histoire[]

Faits historiques[]

Modèle:Détails

Fichier:Plaque recalling the path of Paul Cézanne in Aix-en-Provence.jpg

Plaques de bronze jalonnant le "parcours Paul Cézanne" dans les rues d'Aix.

Aix-en-Provence est la capitale historique de la Provence.

Au Modèle:-s-, la Basse-Provence est occupée par la tribu celto-ligure des Salyens ou Salluviens, dont la capitale, l'oppidum dit d'Entremont, se situe au nord d'Aix, sur la route de Puyricard. En 123 avant J.-C., suite à l'appel des Grecs de Massalia (Marseille), le consul Sextius prend et détruit cette ville-oppidum, ensuite y installe, près des sources thermales, un camp retranché appelé Aquæ Sextiæ (« Eaux de Sextius ») afin d'assurer la sécurité des transports commerciaux entre Rome et la cité phocéenne de Massalia. En 102 avant J.-C., lors de la bataille d’Aquae Sextiae, Gaius Marius tient tête, au pied de la Sainte-Victoire, aux hordes d'Ambrons et de Teutons qu'il défait.

Au IVe siècle, Aix devient la capitale de la Narbonnaise deuxième. Elle est ensuite occupée par les Wisigoths en 477. Au siècle suivant, elle est envahie tour à tour par les Francs et les Lombards, puis en 731 par les Sarrasins.

Aix ne retrouve sa splendeur qu’à partir du XIIe siècle, époque à laquelle les comtes de Provence (maisons d’Anjou et d’Aragon) y tiennent une cour raffinée et lettrée, et au XVe siècle sous le bon roi René, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile, la ville prend tout son essor et devient un célèbre centre culturel et universitaire (1409).

À partir de 1486 et le rattachement de la Provence à la France, le gouverneur y réside. En 1501, Louis XII y établit le Parlement de Provence qui perdure jusqu’à la Révolution. Le plus souvent, les États s'y réunissent pour voter l'impôt.

Aix-en-Provence est la ville où est né et décédé Paul Cézanne (1839-1906) et où à vécu jusqu'à dix-huit ans Émile Zola. C'est au collège Bourbon (actuel collège Mignet) que s'est forgée la profonde amitié entre eux.

Aix est une ville qui mêle un passé historique et un futur technologique, notamment avec le projet ITER à Cadarache (communauté du Pays d'Aix), la Gare d'Aix-en-Provence TGV, les technopôles de l'Arbois et de Rousset. Aix compte en outre de nombreuses universités (Lettres, Droit, Économie, Sciences Politiques, Arts et Métiers, Beaux-Arts).

La ville a fêté le centenaire de la mort de Cézanne avec notamment l'exposition internationale au musée Granet : "Cézanne en Provence" du 9 juin 2006 au 17 septembre 2006 qui a rassemblé près de 120 œuvres du maître sur le thème de sa "chère Provence".

Héraldique[]

Modèle:Détails Modèle:Blason-ville-fr

Politique et administration[]

Administration municipale[]

Voici ci-dessous le partage des sièges au sein du Conseil municipal de Aix-en-Provence [12] :

Groupe Président Effectif Statut
UMP Maryse Joissains-Masini 40 majorité
Union de la gauche Alexandre Medvedowsky 12 opposition
Centre-MoDem François-Xavier de Peretti 3 opposition

Maires d'Aix-en-Provence[]

Modèle:Détails

Liste de l'ensemble des maires qui se sont succédé à la mairie de Aix-en-Provence : Modèle:ÉluDébut Modèle:Élu Modèle:Élu Modèle:Élu Modèle:Élu Modèle:Élu Modèle:Élu actuel |- |colspan="5" align="center" bgcolor="#f3fff3" |


Modèle:ÉluFin

Divisions administratives[]

Aix-en-Provence est divisée en trois cantons :

Modèle:Cantons d'Aix-en-Provence

Un découpage cantonal de février 2003 divisait la ville en quatre cantons mais il a été annulé par le Conseil d'État en janvier 2004.

Jumelages[]

  • Modèle:Jumelage
  • Modèle:Jumelage
  • Modèle:Jumelage
  • Modèle:Jumelage
  • Modèle:Jumelage
  • Modèle:Jumelage
  • Modèle:Jumelage
  • Modèle:Jumelage
  • Modèle:Jumelage
  • Modèle:Jumelage
  • Modèle:Jumelage

Population et société[]

Démographie[]

Aix-en-Provence a connu, au XIXe siècle et jusqu'à l'entre-deux-guerres, une stagnation de sa population. Très modeste ville par rapport à Marseille , il a fallu attendre le début des années 1920 et surtout les années 1960/70 pour que la population augmente à un rythme régulier et soutenu[13]. En quelques années, la population est passée de 25 000, le chiffre depuis 150 ans, à 35 000, soit une progression de 40%. Une politique d'urbanisme a été alors engagée pour doter Aix de nouvelles avenues et d'infrastructures. A titre d'exemple , la ville d'Aix atteint maintenant le niveau de population d'une ville comme Nîmes .

Modèle:DemogFR

Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Sports[]

Aix-en-Provence est surtout connue pour son équipe de football américain, les Argonautes (club le plus titré de France[14]), pensionnaires du Casque de Diamant. Mais aussi pour son club de basket-ball féminin, le Pays d'Aix Basket 13 (ancien champion d'Europe), qui évolue en Ligue féminine de basket (1ère division), et son club cycliste, l'AVC Aix (vainqueur de la Coupe de France des Clubs 2001 et 2002).

La ville abrite également des clubs de haut niveau en volley-ball (Aix UC), handball (Aix UC), water-polo (Aix en Provence Natation, Championnat de France de water-polo), escrime, taekwondo, badminton, squash (le vice champion du monde est Aixois[15])...

  • Le PARC (Pays d'Aix Rugby Club) évolue en Pro D2[16].
  • La nageuse Virginie Dedieu (championne du monde, médaillée olympique...) (natation synchronisée) est licenciée au club d'Aix.
  • En ce qui concerne le tennis, Aix possède un club emblématique : le Country Club Aixois, club d'Arnaud Clément et Severine Debeuf, mais de nombreux espoirs y sont aussi licenciés.
  • En ce qui concerne le golf, le numéro 1 français, Grégory Havret, est en résidence à Aix-en-Provence au Sainte Victoire Golf Club[17].

Éducation[]

La ville d'Aix-en-Provence est une ville universitaire, plus de 41 000 étudiants y vivent. De plus elle possède 4 lycées ayant plus de 1000 élèves, ainsi que de nombreuses classes préparatoires dans ces lycées.

  • Lycée international Georges-Duby (Luynes)
  • Lycée militaire d'Aix-en-Provence
  • Lycée Celony
  • Lycée privé Saint-Eloi
  • Lycée Paul-Cézanne
  • Lycée Émile-Zola
  • Lycée Vauvenargues (général et professionnel)
  • Ensemble Scolaire privé La Nativité (Ecole, Collège, Lycée et Classes Préparatoires E.C.) La Nativité
  • Lycée privé du Sacré-Cœur
  • Lycée Sainte-Catherine
  • Centre international privé pour l'éducation et la culture (CIPEC, école primaire) et l'International bilingual school of Provence (IBS of Provence, école secondaire), tout deux établissements privés sur Luynes
  • Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence (« Sciences Po Aix »), est un établissement public français d'enseignement supérieur créé en 1956.
  • École nationale supérieure d'arts et métiers (ENSAM)
  • École supérieure d'art d'Aix-en-Provence
  • Institut d'urbanisme et d'aménagement régional (IUAR)
  • École orivée internationale de Méditerranée (EPIM), école maternelle et primaire internationales - membre de l'ECIS à Luynes
  • Université d'Aix-Marseille I (Lettres et sciences humaines).
  • Université d'Aix-Marseille II (Sciences économiques et informatique).
  • Université d'Aix-Marseille III (Droit et sciences économiques).
  • Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme (MMSH) au Jas de Bouffan.
  • Institut Universitaire de Technologie (IUT)
  • Institut d'administration des entreprises (IAE)
  • The American University Center of Provence (AUCP) - Full immersion French programs for college and university students. Academic focus: French language and culture, liberal arts, international relations and NGO design and management (Graduate Program). [1]
  • Institute for American Universities (IAU)
  • Institut de Formation Universitaire et de Recherche du Transport Aérien (IFURTA)
  • Institut de management public et de gouvernance territoriale (IMPGT).
  • Institut Universitaire de Formation des Maîtres

Santé[]

La ville d'Aix-en-Provence compte plusieurs établissements de soins comme le centre hospitalier du Pays d'Aix[18] et le centre hospitalier spécialisé de Montperrin. Plusieurs cliniques privées y sont également installées. Deux centres d'information permettent un dépistage anonyme du virus du sida[19].

C'est en 1518 que le consul Jacques de la Roque crée le premier hôpital de la ville qui prend le nom d'« hôpital saint-Jacques ». En 1961, c'est le début la construction de l'hôpital Cézanne qui prendra ultérieurement le nom de « centre hospitalier du Pays d'Aix[20] ».

Cultes et Religions[]

On trouve sur la commune plusieurs centres de culte :

  • Chrétien
    • Catholique[21],
    • Protestant,
    • Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours[22],
  • Juif

Une synagogue a été construite en 1997, rue de Jérusalem[23],

  • Musulman

On compte 3 lieux de cultes musulman sur la commune qui sont des salles de prière[24].

Environnement[]

Si Aix-en-Provence bénéficie de la réputation de paysages mondialement connus telle que celui de la Sainte-Victoire, la ville doit faire face à de nombreuses pollutions notamment celles de l'air. Une pollution en partie liée à la proximité de l'étang de Berre et à la sur-utilisation des voitures [25]. Lors des élections municipales de juillet 2009, de nombreux Aixois et Aixoises ont décidé de se mobiliser pour faire d'Aix-en-Provence une ville durable et respectueuse de son environnement et de la santé de ses habitants en lançant un « Pacte écologique pour Aix »[26],[27]. Dans une démarche similaire à celle lancée par Nicolas Hulot lors des dernières présidentielles, le « Pacte », initié par le Dr Patrice Halimi, très investi sur les thématiques de santé-environnement, se voulait une force de propositions non-partisanes [28]. Tous les candidats s'étaient alors engagés à faire de l'environnement l'une de leur priorité[29].

Manifestations culturelles[]

  • Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence
  • Zic Zac Festival
  • Festival de la Chanson Française du Pays d'Aix

Célébrités natives d'Aix-en-Provence[]

Article détaillé : Liste de personnes nées à Aix-en-Provence.
Fichier:Jean Auguste Dominique Ingres 018.jpg

François Marius Granet

Fichier:Paul cezanne 1861.jpg

Paul Cézanne (v. 1861)

  • Éléonore de Provence (1223-1291), reine consort de Henri III d'Angleterre
  • Famille de Duranti (Modèle:XIVe siècle-XIXe siècle), famille noble de robe qui a donné plusieurs consuls à la ville, puis des conseillers en la Chambre des comptes et un général de l'ordre des Minimes, confesseur du roi Henri III.
  • Jean-Baptiste van Loo (1684-1745), peintre
  • Bruno-Philibert Audier-Massillon1746 - † 1822), magistrat et homme politique français des XVIIIe et XIXe siècles.
  • Jean Espariat (1747-1827), premier maire d'Aix
  • François Marius Granet (1775-1849), peintre
  • Ambroise Roux-Alphéran (1776-1858), historien
  • Eugène de Mazenod (1782-1861), prêtre catholique
  • François-Auguste Mignet (1796-1884), historien et conseiller d'État
  • Emmanuel de Fonscolombe (1810-1875), compositeur
  • Louise Colet (née Revoil) (1810-1876), poétesse
  • Paul Cézanne (1839-1906), peintre
"Quand j'étais à Aix, il me semblait que je serais mieux autre part, maintenant que je suis ici, je regrette Aix...
Quand on est né là-bas, c'est foutu, rien ne vous dit plus".
Paul Cézanne, Lettre à Philippe Solari, Talloires, 23 juillet 1896
  • Maurice Rouvier (1842-1911), homme politique
  • Paul Alexis (1847-1901), écrivain
  • Alfred Capus (1857-1922), académicien de 1914 à sa mort en 1922
  • Folco de Baroncelli-Javon (1869-1943), écrivain
  • Joachim Gasquet (1873-1921), poète
  • José de Bérys (1883-1957), écrivain
  • Darius Milhaud (1892-1984), compositeur
  • Emanuel Ungaro (né en 1933), couturier
  • Andréa Ferréol (née en 1947), actrice
  • Henri Michel (né en 1947), ancien footballeur et entraîneur de nombreuses équipes de football
  • Hélène Grimaud (née en 1969), pianiste
  • Franck Cammas, (né en 1972), navigateur
  • Arnaud Clément (né en 1977), tennisman
  • Virginie Dedieu (née en 1979), triple championne du monde de natation synchronisée

Personnalités liées à Aix[]

Fichier:Honoré Mirabeau 4.jpg

Honoré Gabriel Riqueti de Mirabeau

  • Saint Mitre (433-466), saint catholique ayant évangélisé Aix.
  • Raimond Bérenger IV de Provence (1199-1245), comte de Provence et de Forcalquier, dernier des comtes catalans à régner en Provence.
  • Jean-Baptiste Boyer d'Argens (1703-1771) écrivain.
  • Jean-Étienne-Marie Portalis (1746-1807), homme d'État, jurisconsulte, philosophe du droit français et co-rédacteur du Code civil.
  • Honoré Gabriel Riqueti de Mirabeau (1749-1791), député des États généraux en 1789.
  • Adolphe Thiers (1797-1877), avocat, journaliste, historien et homme d’État français.
  • Gaston de Saporta (1823-1895), botaniste.
  • Émile Zola (1840-1902), écrivain.
  • Blaise Cendrars (1887-1961), écrivain. Il a vécu huit ans à Aix.
  • Jean Murat (1888-1968), acteur français, décédé à Aix.
  • Fernand Pouillon (1912-1986), architecte.
  • Bruno Étienne (1937-2009), professeur d'université.

Économie[]

...

Fichier:Aix - marché traditionnel .jpg

Marché provençal.

  • Industrie électronique
  • Marchés de Provence
  • Artisanat provençal
  • Universités
  • Centre ENSAM (Arts et Métiers)
  • Tourisme
  • Antenne de la Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence.

Culture et patrimoine[]

La ville d'Aix possède un patrimoine architectural remarquable au sein de son centre historique, notamment en ce qui concerne les périodes des 17ème et 18ème siècles. Avec 140 monuments historiques classés ou inscrits au titre de la loi du 31 décembre 1913 sur les monuments historiques (dont 9 fontaines et 75 hôtels) la ville d'Aix-en-Provence est la plus riche en patrimoine après Paris[30].

Monuments et lieux touristiques[]

La ville d'Aix-en-Provence vise l'obtention du label ville d'Art et d'Histoire. Elle détenait auparavant le label Ville d'art.
Aix-en-Provence possède deux étoiles au guide Vert Michelin.

Édifices religieux[]

Fichier:Aix - cloître St Sauveur.JPG

Colonnade du cloître Saint-Sauveur

Fichier:Aix - sculpture cloître.JPG

Pilier sculpté, cloître Saint-Sauveur

  • Cathédrale Saint-Sauveur. Triptyque du Buisson ardent (retable du roi René) de Nicolas Froment ; retable de la Légende de saint Mitre (XVe s.) ; tapisseries : Vie de la Vierge et de Jésus (fin du XVe s.).
    • Cloître Saint-Sauveur : fin Modèle:XIIe s. la toiture formée est soutenue par des arcades. Les colonnettes jumelées, les chapiteaux à feuillages ou historiés donnent beaucoup d'élégance à la construction.
  • Église de la Madeleine. Situé place des Prêcheurs, le bâtiment date du Modèle:XIVe siècle.
  • Église du Saint-Esprit. Cette église a été réalisée de 1706 à 1728 par les frères Vallon. Les sculptures et décorations ont été réalisées de 1726 à 1728. Le mariage de Mirabeau a été célébré dans cette église.
  • Église Saint-Jean-de-Malte. L'église Saint-Jean-de-Malte, non loin du cours Mirabeau, est la première église gothique de Provence.
  • Église Notre-Dame de la Seds. L'actuel édifice date de 1853 et est l'œuvre de l'architecte aixois Henri Antoine Révoil. Cette église est construite dans un style romano-byzantin.

Édifices civils[]

  • Place d'Albertas
  • Pont de Saint-Pons (classé monument historique), pont des Trois-Sautets, etc.
  • Nombreux hôtels particuliers, dont l'hôtel d'Estienne-de-Saint-Jean,...
  • Le Pavillon noir, accueillant le centre chorégraphique national, dirigé par Angelin Preljocaj.
  • La Tourreluque, tour datant du Modèle:XIVe siècle, unique vestige de l'enceinte médiévale.

Voies[]

Fichier:Aix en Provence Fontaine.jpg

La Rotonde.

Fichier:Aix - le roi René.jpg

Le roi René.

  • Cours Mirabeau : tracé au Modèle:XVIIe siècle, sur les remparts, il possède à une extrémité une monumentale fontaine appelée la Rotonde (1860). A proximité se dressait, il y a encore peu, l'ancien casino-théâtre à l'architecture typiquement Art Déco des années 1920, témoin du passé thermal de la ville... À l'autre extrémité se dresse l'œuvre de David d'Angers (XIXe siècle) représentant le roi René tenant une grappe de raisin muscat.

Musées, fondations et bibliothèques[]

  • Musée des Tapisseries : collection de l'ancien archevêché. Les tapisseries exécutées à Beauvais aux Modèle:Sp, certaines d'après Bérain et une série de 9 panneaux de la vie de don Quichotte, 4 autres panneaux exécutés d'après Leprince.
  • Musée Granet : construit en 1671, le prieuré est transformé en musée en 1838. François Marius Granet y lègue une importante collection de peintures et l'établissement prend le nom de son donateur en 1949.
  • Musée du Vieil-Aix, ouvert en 1933 dans l'hôtel d'Estienne-de-Saint-Jean : collections de costumes, de faïences, de marionnettes, reconstituant la vie à Aix sous l'Ancien Régime et au XIXe siècle.
  • Fondation Vasarely, construit en 1973 sur les plans de l'artiste Victor Vasarely. Sa façade, succession d'immenses cercles noir ou blanc, est caractéristique de son œuvre.
  • Cité du Livre : construite sur une vaste friche industrielle réhabilitée, elle rassemble la bibliothèque municipale Méjanes et ses partenaires institutionnels, associatifs et pédagogiques.
  • Muséum d'histoire naturelle d'Aix-en-Provence
  • Pavillon de Vendôme.
  • Musée archéologique Paul-Arbaut.
  • Musée de la fondation Saint-John Pearce.
  • Musée-atelier de Paul Cézanne.

Patrimoine naturel[]

...

Gastronomie[]

Fichier:Provence - Confiseries.jpg

Confiseries provençales

La cuisine aixoise est une cuisine provençale et méditerranéenne caractérisée par l'importante utilisation de produits frais : poissons, légumes, fruits :

  • Soupe au pistou
  • Daube provençale
  • Aïoli
  • Calissons d'Aix

Aix-en-Provence est célèbre pour ses calissons, confiserie à base de pâte d'amandes aromatisée au melon et à l'orange confits, qui sont la spécialité de la ville depuis le Modèle:XVIIe siècle.

Galerie[]

Notes et références[]

  1. Source : mairie d'Aix-en-Provence.
  2. Site d'Aix-en-Bus.
  3. Site de la Mairie
  4. Blog Faire du vélo en Provence
  5. Sur la base d'un abonnement annuel. Source mairie d'Aix-en-Provence.
  6. Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), Code officiel géographique, zonages d'études
  7. Aix-en-Provence tourisme.
  8. Climat à Aix-en-Provence.
  9. Méto France
  10. 10,0 et 10,1 Deux siècles d'Aix-en-Provence. 1808-2008, Académie d'Aix éditions, Aix-en-Provence, 2008, p. 201.
  11. « Duobus deinde proeliis circa Aquas Sextias eosdem hostes delevit » (Tite-Live, Perochia 68).
  12. Résultats des élections
  13. Espace communal et pouvoirs municipaux à Aix-en-Provence de 1857 à 1930, Philippe Vaudour, Rives nord-méditerranéennes.
  14. Source : Fédération française de football américain.
  15. "Sports à Aix en Provence", Office de tourisme.
  16. Site officiel du club de rugby.
  17. site officiel du club de golf
  18. Site du centre hospitalier d'Aix-en-Provence
  19. Liste des établissements de santé, mairie d'Aix-en-Provence.
  20. Historique de l'hôpital, centre hospitalier du Pays d'Aix.
  21. Département 13 : Bouches-du-Rhône. Chef-lieu : Marseille
  22. Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, paroisse, 8 Avenue Marius Jouveau
  23. Cette synagogue a été inaugurée le 2 avril 1997 par le Grand Rabbin de France Joseph SITRUCK
  24. Annuaire Musulmans francophones
  25. « Aix : l'air pur se fait de plus en plus rare », La Provence.com, 11 juillet 2009.
  26. "Pacte écologique pour Aix".
  27. « Municipales d'Aix : le docteur Halimi veut donner le feu vert aux candidats », La Provence.com, 3 juillet 2009.
  28. « Halimi veut imposer l'écologie dans le débat politique », La Provence.com, 29 juin 2009.
  29. « Municipales d'Aix : dernière ligne droite pour 5 candidats », La Provence.com, 8 juillet 2009.
  30. Le patrimoine architectural,archéologique et mobilier d'Aix-en-Provence sur le site officiel du ministère français de la Culture (base architecture et patrimoine). Photographies de Molinard, Gourbeix, Félix Martin-Sabon, Petit, Grand Palais, Graindorge, Georges Estève, L. Aubert, Joseph George, Lucien Bégule, A. Guérinet, Camille Enlart, Ely, Médéric Mieusement, Studio Daix (Aix-en -Provence), Aimée Neury, Sanoner, Olga Bazu, Martine Diot, Henri Rezza, Jannie Mayer, Lucien Roy, David, Jean Gourbeix, Marcel Bovis, C.N.M.H.S., Georges Louis Arlaud, Formigé, Odile de Pierrefeu, Sylvie Denante, Sylvie Réol, Ch. Gloton, Martine Audibert, F. Thurel, Frédéric Parent, Nuria Nin, Agnès Bergeret, Lucien Rivet, Florence Parent, Michel Bonifay, Jean Guyon, Christian Hussy, Gaëtan Congès, Claire Auburtin, Bruno Bizot, Lisandre Nanthavong, Lucas Martin, Louis Monguilan, Corinne Landuré, Roger Boiron , Nicole Lambert, Martine Willaume, Association Entremont, Roger Boiron, Patrice Arcelin, Marc Heller, archives de la médiathèque de l'architecture et du patrimoine

Voir aussi[]

Cette image provient de http://commons.wikimedia.org/

Les auteurs et les licences sont disponibles à sur Commons

Bibliographie[]

  • Charles-Laurent Salch et Anne-Marie Durupt, Nouvel Atlas Châteaux et fortifications des Bouches-du-Rhône (13), Strasbourg, Châteaux-forts d'Europe, 2008, 156 p. (ISBN 1253-6008).
    N°46/47/48, 2008 Aix-en-Provence :Cathédrale fortifiée Saint-Sauveur ; Eglise fortifiée Saint-Jean de l’Hôpital ; Remparts ; Vigies ou Tours à signaux ; Châteaux hors les murs : Calade (La) : Maison-forte ; Entremont Château-fort ; Gaude (La) : Maison-forte, Puyricard : Château ruiné, p. 7 à 9
     

Articles connexes[]

  • Aéroport de Marseille Provence, à Marignane
  • Aire métropolitaine marseillaise
  • Communauté d'agglomération du Pays d'Aix

Liens externes[]


Modèle:Communes de la Communauté d'agglomération du Pays d'Aix


Modèle:Villes France 100 000 hab

    Modèle:Portail communes de FranceModèle:Portail Aix-en-Provence

af:Aix-en-Provence an:Ais de Provença ang:Aix-en-Provence bg:Екс ан Прованс ca:Ais de Provença ceb:Aix-en-Provence cs:Aix-en-Provence cy:Aix-en-Provence da:Aix-en-Provence de:Aix-en-Provence el:Αιξ-αν-Προβάνς en:Aix-en-Provence eo:Aix-en-Provence et:Aix-en-Provence eu:Aix-en-Provence fi:Aix-en-Provence gl:Aix-en-Provence he:אקס-אן-פרובאנס hu:Aix-en-Provence id:Aix-en-Provence ie:Aix-en-Provence io:Aix-en-Provence it:Aix-en-Provence ja:エクス=アン=プロヴァンス ko:엑상프로방스 la:Aquae Sextiae lb:Aix-en-Provence lt:Provanso Eksas lv:Ēksanprovansa mk:Екс ан Прованс nl:Aix-en-Provence nn:Aix-en-Provence no:Aix-en-Provence oc:Ais de Provença pl:Aix-en-Provence pt:Aix-en-Provence qu:Aix-en-Provence ro:Aix-en-Provence ru:Экс-ан-Прованс simple:Aix-en-Provence sk:Aix-en-Provence sl:Aix-en-Provence sr:Екс ан Прованс sv:Aix-en-Provence sw:Aix-en-Provence tr:Aix-en-Provence vec:Aix-en-Provence vi:Aix-en-Provence vo:Aix-en-Provence zh:普罗旺斯地区艾克斯

Advertisement